fbpx
ligature des trompes

Ligature des trompes : la contraception dont on parle (trop) peu ?

Sommaire

Parmi les grands oubliés de la contraception, il y a la ligature des trompes. En effet, cette méthode contraceptive définitive et irréversible est rarement proposée comme une option intéressante. Peut-être parce qu’elle est irréversible, justement ? Elle ne se choisit pas à la légère et demande une réflexion. Prenons alors le temps d’en discuter plus en détail, afin de déterminer si elle pourrait être envisageable pour toi, ou non.

Ligature des trompes : définition et indications

D’abord, la ligature des trompes c’est quoi ? C’est une intervention chirurgicale qui a pour but de fermer les trompes de Fallope de manière permanente, empêchant le passage et la rencontre des ovules et des spermatozoïdes.

On entend parfois parler de stérilisation féminine pour décrire la ligature des trompes, mais ce n’est pas tout à fait exact.

La stérilisation implique une impossibilité totale d’être enceinte. Or, dans le cas d’une ligature des trompes, une grossesse est toujours potentiellement possible via une procréation médicalement assistée (comme une fécondation in vitro par exemple) puisque l’utérus est toujours là.

Mais la grossesse naturelle est, quant à elle (presque) impossible. Je reviendrai là-dessus.

Ce moyen de contraception définitive convient donc aux femmes qui ne souhaitent pas ou plus avoir d’enfants et qui sont disposées à avoir recours à une méthode irréversible.

Plus largement, la ligature des trompes peut, en théorie, convenir à toute personne majeure capable de donner son consentement de manière autonome et éclairée sur ce choix.

Mais avant de prendre une décision, voilà à quoi ressemble le processus.

Le processus de ligature des trompes

La consultation chez un gynécologue

Tout commence par une consultation médicale. Lors de ce premier rendez-vous, l’idée est de partager ton intention avec ton gynécologue, ton médecin généraliste ou ta sage-femme.

Iel sera en mesure d’en discuter avec toi pour en savoir plus sur tes envies, ta situation, ta santé, une éventuelle contre-indication (en cas de pathologie gynécologique par exemple).

Mais iel pourra également répondre à tes interrogations, tes doutes ou tes craintes éventuelles afin de te rassurer. Un tel choix pour contrôler sa fertilité n’est pas anodin. Cela dit, aucune contraception n’est vraiment anodine.

Le délai de réflexion

Suite à cette première consultation, un délai de réflexion de 4 mois est obligatoire. C’est un moment d’introspection, de toi à toi-même.

L’occasion de te demander : « est-ce que j’ai réellement envie d’aller au bout ? », « est-ce que c’est vraiment ce que je veux ? », « je ne souhaite pas/plus avoir d’enfant, mais est-ce que je suis prête à fermer cette porte pour toujours ? ».

Peut-être que tu vivras des moments de doutes, ou peut-être qu’au contraire, tu ressentiras un grand soulagement. N’aie pas peur d’être 100% honnête avec toi et de prendre ton temps. Il n’y a pas d’urgence.

À l’issue de ces 4 mois, si tu estimes que la ligature des trompes est le bon moyen de contraception pour toi, alors ta décision est prise. C’est le moment de l’intervention chirurgicale.

L’intervention chirurgicale

Elle se pratique sous anesthésie générale :

  • le plus souvent par cœlioscopie (petites incisions sur les parois de l’abdomen) ;
  • parfois par voie vaginale.

Les opérations chirurgicales par voies naturelles évitent les cicatrices visibles.

Concrètement :

  • le chirurgien va réaliser une cautérisation (ou coagulation) des trompes – cela permet de « coller » les parois de la trompe entre elles et fermer le tube en quelque sorte ;
  • puis, il va sectionner la partie coagulée afin de s’assurer que la séparation est bien effective.

L’utilisation des clips pour fermer les trompes est de moins en moins fréquente.

L’intervention ne dure pas très longtemps : de 20 à 30 minutes. Par la suite, 3 à 15 jours sont souvent nécessaires (selon chaque situation) pour se sentir à nouveau en forme.

Et après ?

Quelles sont les conséquences de la ligature des trompes ?

Les effets secondaires sont très rares avec la ligature des trompes. Ils seront surtout dus à l’opération elle-même (douleurs abdominales possibles, fatigue…).

Je te parlais tout à l’heure du risque de grossesses quasi nul avec la ligature des trompes. Il faut tout de même savoir que le cycle menstruel ne s’arrête pas avec cette contraception. Tes ovaires sont toujours là, l’ovulation et les menstruations ont toujours lieu et tu peux toujours kiffer ton cycle après ça !

Mais ! Même si le taux d’échec est extrêmement bas, ça veut dire qu’une grossesse peut arriver. Or, puisque le chemin est fermé dans la trompe de Fallope, il se peut que cela entraîne des complications, comme une grossesse extra-utérine – c’est-à-dire que l’embryon se développe en dehors de l’utérus.

Je ne veux évidemment pas t’affoler. Mais il me semble important de te partager aussi cette information.

La ligature des trompes est bien une contraception et non une stérilisation (comme on le disait au début). Sa fiabilité est de 99% (aucune contraception n’est efficace à 100%) et son indice de Pearl est de 0,5 selon l’OMS.

Comment faire si on veut avoir recours à cette opération ?

Si tu te sens bien informée et que tu souhaites avoir recours à cette méthode, la première étape est de prendre un rendez-vous gynécologique. À partir de là, tout le processus te sera expliqué.

N’hésite pas à consulter plusieurs gynécologues, si le premier rendez-vous ne te convient pas (pour x raisons). Tu dois te sentir en confiance pour aller au bout de ta démarche.

Sache aussi que l’opération inverse est possible. Le chirurgien peut tenter de retirer l’obstruction et rétablir la perméabilité des trompes. MAIS ! C’est très délicat et ça ne fonctionne que très rarement. C’est pour ça qu’on parle de contraception irréversible, car tu ne peux pas compter sur la possibilité de faire machine arrière.

Je veux aussi attirer ton attention sur le fait que cette contraception ne protège pas des IST. N’oublie pas de te protéger avec tes partenaires non testés pour une sexualité en toute sécurité.

👉 Si tu souhaites aller plus loin dans ton cheminement, ce sommet va te plaire : Choisir vraiment sa contraception ! Jette un œil à toutes les interviews disponibles.

👉 Le Journal d’obstétrique et gynécologie du Canada a également mis à disposition un document très riche à propos de la contraception permanente, tu peux le consulter ici.

Tags :

Pour aller plus loin

2 réflexions au sujet de “Ligature des trompes : la contraception dont on parle (trop) peu ?”

  1. Bonjour
    Je viens de lire votre article sur la contraception de la ligature des trompes et je voudrais vous demander, en aout 2020 je me suis fait ligaturer les trompes par d clips suite a une 3eme cesariennes, decision prise de ma part, mais au lieux de me sentir soulager je suis toujours autant angoisser de tomber enceinte, est ce possible que les clips senlevent ? Est ce possible de verifier quils soient bien en place ? Merci pour votre aide

    Ps : je suis tombe enceinte de mon 3eme enfants avec un diu en cuivre depuis traumatisé donc….

    Répondre
    • Bonjour, il serait important d’échanger avec ton médecin/gynécologue pour que tu puisses te sentir rassurée car en effet, c’est dommage d’avoir une ligature et de se sentir encore “en danger” de grossesse.

      Répondre

Laisser un commentaire