cycle menstruel et confiance en soi

Cycle menstruel et confiance en soi : y a-t-il un lien ?

Sommaire

As-tu déjà remarqué que la confiance en soi varie au fil du mois ? Savais-tu que ton cycle menstruel a un impact significatif sur ces fluctuations ? Eh oui, les différentes phases de ton cycle s’accompagnent de variations hormonales qui influencent directement tes émotions et ta confiance en toi. Explorons comment cela se passe et pourquoi ces fluctuations peuvent en réalité être bénéfiques, malgré les apparences.

L’impact des fluctuations hormonales sur la confiance

Les hormones dites féminines, comme les œstrogènes et la progestérone, fluctuent tout au long du cycle menstruel. Cela peut entraîner un tas de conséquences et de variations, comme les variations d’humeur (je suis sûre que tu les connais celles-là).

Mais cela peut aussi engendrer une variation dans la confiance en soi (ça, tu ne le savais peut-être pas).

Par exemple, pendant la phase préovulatoire, les niveaux d’œstrogènes augmentent, ce qui peut te donner une sensation d’énergie et de confiance accrue. Tu te sens alors au top de ta forme, prête à te relever sur ta planche et à affronter n’importe quel défi !

À l’inverse, après l’ovulation, les niveaux d’œstrogènes chutent et la progestérone augmente, c’est la phase prémenstruelle. Tu sais, ce changement hormonal qui peut parfois te faire sentir moins sûre de toi et plus introspective. Ta confiance en toi diminue et tu te sens plus vulnérable.

Tu commences à comprendre le lien entre le cycle menstruel et la confiance en soi ?

Mais il y a aussi un deuxième facteur.

Variations du cycle menstruel et confiance en soi

Ce deuxième facteur, ce sont les variations elles-mêmes.

Je m’explique : cette alternance entre nos différentes phases — et les montagnes russes sur notre confiance en nous qui en découle — joue aussi sur notre confiance. Eh oui, quand un jour on sent au top et que trois jours après on a l’impression d’être au fond du trou et de ne rien réussir, on se sent démunie, on ne comprend pas ce qu’il se passe et on se rajoute une émotion négative supplémentaire → l’impression de ne pas être fiable.

Et c’est parti pour les pensées parasites du style “je suis lunatique”, “on ne peut pas compter sur moi”, “je ne suis même pas capable d’être toujours pareille”, etc.

Évidemment, c’est faux.

Mais cela crée un cocktail qui vient saboter la confiance en soi : les variations hormonales + le fait de ne pas être linéaire et constamment au même niveau.

Alors j’ai envie de te dire une chose : garde toujours à l’esprit que ces fluctuations sont normales, elles font partie intégrante de ton cycle menstruel. Plutôt que de les refuser (au risque de te créer du stress menstruel) et de te blâmer de ne pas te sentir constamment au meilleur de ta forme, accepte que ces changements sont naturels.

Ça t’enlèvera un sacré poids des épaules. Tu n’es pas peu fiable, tu es cyclique et normale !

Tirer parti de ses cycles menstruels pour gagner en confiance

J’ai même envie d’aller plus loin en te disant que finalement ces variations peuvent être à ton avantage.

Les moments où tu es en phase prémenstruelle, où tu te sens peut-être moins confiante, sont en réalité des périodes de réflexion précieuse. Elles te permettent de remettre en question tes projets, de réévaluer tes objectifs et de t’assurer que tu es toujours alignée avec tes aspirations personnelles.

Ça peut être un sacré atout si tu es cheffe d’entreprise.

Cette introspection est aussi cruciale pour éviter de t’épuiser (voire éviter le burn-out) et pour te permettre de progresser de manière équilibrée et durable.

Alors, essaie de faire preuve de bienveillance envers toi-même. Oui, ton cycle menstruel peut jouer sur ta confiance en toi, oui, chaque phase de ton cycle a son importance mais non, tu n’as pas à te sentir coupable de toutes ces variations.

Tags :

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire