fbpx
le SPM ou syndrome prémenstruel

Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel (SPM) ?

Sommaire

Je lis régulièrement sur les réseaux : « je n’en peux plus, je ne me supporte plus, mon compagnon veut que l’on se sépare, je suis insupportable, intenable, je hurle, je pleure, je dois être bipolaire… ». Bienvenue dans le monde merveilleux du Syndrome Prémenstruel !

Pourtant  le Syndrome Prémenstruel n’est pas une fatalité ! Je voudrais que toutes les femmes entendent ce message d’espoir et se disent qu’elles n’ont pas à accepter cela, qu’il y a des choses à faire, à tenter si elles veulent que la situation change.

Se résigner et accepter parce qu’on n’a pas envie de modifier son hygiène de vie, ok.

Mais se résigner et accepter parce qu’on pense qu’on ne peut rien y changer, non !

Comprendre le syndrome prémenstruel

Le SPM regroupe l’ensemble des manifestations physiques et psychologiques qui surviennent en seconde partie de cycle, après l’ovulation. Ce timing est important, car pour pouvoir être considérées comme manifestations du SPM, les problématiques devront commencer après l’ovulation et s’arrêter avec les règles ou juste après.

À chaque cycle sa période prémenstruelle ! Le SPM n’est pas automatique et peut très bien varier d’un cycle à l’autre. Tout simplement, car les facteurs qui influencent le SPM peuvent varier d’un cycle à l’autre.

Quels sont les symptômes du SPM ?

Il existe plus de 150 symptômes ! Chacune peut donc réagir très différemment en phase prémenstruelle. Tu peux souffrir d’une seule problématique ou de plusieurs, et ces manifestations peuvent varier en fonction des cycles. Voici quelques exemples de manifestations courantes recensées comme pouvant appartenir au SPM.

Les symptômes physiques du syndrome prémenstruel

  • Les seins qui gonflent ou douloureux,
  • des douleurs dans le bas-ventre et/ou dans le dos,
  • des problèmes digestifs comme des ballonnements, de la constipation, de la diarrhée, ou une alternance des deux,
  • des fringales,
  • de la rétention d’eau,
  • des problèmes cutanés
  • des migraines,
  • l’acné,
  • mycose,
  • sécheresse vaginale,
  • sueurs nocturnes

Les symptômes psychologiques du syndrome prémenstruel

  • Colère,
  • variations d’humeur,
  • tristesse,
  • légère déprime,
  • baisse de la libido,
  • anxiété,
  • fatigue,
  • trouble de la concentration,
  • perte de confiance en soi

Attention ici il est important de préciser qu’une dépression forte, avec par exemple des idées suicidaires, ne rentre pas dans le cadre du SPM mais doit être traitée comme un TDPM (Trouble Dysphorique PréMenstruel) avec une prise en charge médicale.

Comment savoir si on souffre d’un syndrome prémenstruel ?

La meilleure façon d’appréhender ton SPM est de suivre ton cycle.

  • La première donnée importante à collecter est le timing. Tu ne passes généralement pas à côté du premier jour de tes règles. Mais sais-tu quand tu ovules ? Cet évènement va avoir de l’importance dans le suivi (et l’accompagnement) de ton SPM. Je te propose de te référer à l’article Comment savoir quand j’ovule ? Les signes qui ne trompent pas.
  • Tu peux également demander l’avis de ton entourage proche, notamment pour ce qui est des problématiques psychologiques. Pour noter les indices que tu souhaites suivre, je te conseille les applications sur Smartphone comme Clue par exemple ou, si tu préfères le papier, tu peux utiliser une fleur de cycle (à demander directement sur le site de Kiffe ton Cycle). Un suivi sur 2 ou 3 cycles te permettra de cerner ta période prémenstruelle.

Si tes manifestations disparaissent avec tes règles, en effet elles peuvent être imputées au SPM.

Mais ce n’est pas une fatalité, cela peut changer, il n’est pas normal de souffrir en période prémenstruel !

Voici 2 articles qui pourront t’aider :

👉 Quels sont les causes du SPM ?

👉 Comment soigner le SPM ?

Et pour découvrir des pistes pour vaincre ton SPM, retrouve notre programme en ligne, Kiffe ton Syndorme Prémenstruel.

Tags :

Pour aller plus loin

1 réflexion au sujet de « Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel (SPM) ? »

  1. Bonjour!
    Merci pour cet article hyper complet et enrichissant!
    Petite question concernant les plantes conseillées en naturopathie : peut-on les prendre en même temps ou vaut-il mieux en privilégier une sur les trois proposées?
    Merci!

    Répondre

Laisser un commentaire