causes du syndrome prémenstruel

Quelles sont les causes du syndrome prémensturel (SPM)?

Sommaire

Tes douleurs physiques, ta rage de dragon, tes problèmes digestifs ou encore tes maux de tête, ca y est tu as pu mettre un mot dessus : c’est ton SPM ! Maintenant que tu as compris ce qu’il se passait, tu te demandes surement : pourquoi ? Pourquoi ce mois-ci et pas le suivant, pourquoi moi et pas les autres femmes ? Allons voir du côté des des hormones pour comprendre le phénomène.


À quoi est dû le SPM ?

Avant de te présenter les différentes modifications que tu vas pouvoir apporter à ton hygiène de vie pour lutter contre ton SPM, il est important de comprendre pourquoi tu souffres de ce syndrome.

Tu as compris que le phénomène arrive dans la période post-ovulatoire. Cette période est une période où tes hormones, œstrogènes et progestérone, vont jouer à saute-mouton. Dire que c’est une période qui ne doit pas te bousculer du tout est illusoire : il est normal que dans cette phase, tu te sentes plus fatiguée, plus solitaire, avec des envies de rentrer dans ta grotte.

Mais si tu te retrouves dans toutes, ou une partie, des manifestations précédemment évoquées, c’est que l’équilibre qui existe entre œstrogènes et progestérone est rompu. Car même si ces deux hormones fluctuent grandement dans cette phase, elles se contrebalancent l’une l’autre. Autrement dit, elles ont des effets contraires (antagonistes). C’est quand l’une ne contrebalance plus l’autre que le SPM s’installe.

Le déséquilibre hormonal

Même si les causes du SPM ne sont pas encore clairement établies, il est en effet généralement admis que c’est le déséquilibre entre œstrogènes et progestérone qui est une des causes principales du SPM.

Dans la grande majorité des cas, on se retrouve dans une situation d’hyperoestrogénie, c’est-à-dire trop d’œstrogènes :

Soit une hyperoestrogénie vraie 

Ton taux d’œstrogènes est réellement trop élevé et ton taux de progestérone est normal. Cela s’explique par une trop grande sécrétion d’œstrogènes, par une mauvaise détoxification des œstrogènes ou encore par trop d’apports extérieurs issus des perturbateurs endocriniens (on parle alors de xéno-oestrogènes).

Soit une hyperoestrogénie relative 

Ton taux d’œstrogènes est normal mais ton taux de progestérone est trop bas. La progestérone est sécrétée par le corps jaune, créé à partir du follicule qui a libéré l’ovocyte lors de l’ovulation. Un taux de progestérone trop bas peut s’expliquer par une absence d’ovulation ou par une ovulation de moindre qualité, ou encore par un contexte de stress par exemple.

Les facteurs du déséquilibre hormonal pendant le syndrome prémenstruel

Plusieurs facteurs influencent donc ton équilibre hormonal :

  • l’alimentation : une alimentation inflammatoire ou “encrassante” et les pics de glycémie, vont agir directement sur ton équilibre hormonal.
  • le stress : associé à la chute d’hormones prémensturelle, c’est un cocktail explosif.
  • l’hygiène émonctorielle : les émonctoires sont les portes de sortie pour les déchets, avec notamment un foie capable de traiter correctement les hormones, une flore intestinale équilibrée et un transit apaisé.
  • l’activité physique : notre mode de vie sédentaire n’est pas bon pour notre corps, on le sait. L’idée n’est pas de devenir une véritable marathonienne (heureusement), mais d’entrer en mouvement et d’assurer à ton corps l’activité dont il a besoin.
  • l’environnement : pour limiter les perturbateurs endocriniens.

Pour retrouver un équilibre hormonal, il va donc falloir agir de manière globale.

Si tu as modifié tes habitudes de vie ces derniers mois, tu pourras alors facilement pointer du doigt ce qui est venu créer ce déséquilibre hormonal, et ainsi retrouver une période prémenstruelle sereine en reprenant tes habitudes. Si le syndrome prémenstruel est installé depuis plusieurs cycles, et qu’il te mène la vie dure, il te faudra alors traiter le problème plus en profondeur en essayant d’agir sur chacun des facteurs.

Nous n’allons pas te laisser seule face à ce constat, voici déjà une série de conseils pour agir sur ton syndrome prémenstruel : comment vaincre le syndrome prémenstruel ?

Si tu souhaites mieux comprendre et explorer de nouvelles pistes pour vaincre ton SPM, nous proposons le programme en ligne, Kiffe ton Syndrome Prémenstruel, qui t’accompagne pendant plusieurs semaines avec toute la communauté Kiffe ton cycle.

Tags :

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire