fbpx
La face cachée du DIU cuivre (stérilet)

La face cachée du DIU cuivre (Stérilet)

Sommaire

Le DIU cuivre, appelé communément stérilet en cuivre, est souvent présenté comme LA solution contraceptive miraculeuse, exempte d’hormones, fiable, sans prise de tête et (presque) sans effets secondaires. Les quelques impacts sur la vie des femmes seraient des règles un peu plus abondantes et douloureuses, mais cela passerait en quelques mois. Pourtant, beaucoup de femmes se plaignent de manifestations pas ou peu reconnues, et d’autres ne font pas le lien entre leur choix contraceptif et leurs symptômes.

Qu’en est-il réellement ? Le DIU cuivre n’a-t-il qu’un effet limité sur les règles ou peut-il bouleverser plus profondément la vie des femmes ?

Le stérilet cuivre : des avantages bien alléchants

Le DIU présente de très nombreux avantages non négligeables et apparaît souvent comme un moyen de contraception idéal pour les femmes qui ne veulent plus entendre parler d’hormones. En effet, voici quelques-uns de ces points forts :

  • Une protection presque parfaite

Avec une efficacité de plus de 99%, le DIU cuivre est une méthode fiable de contraception mais il ne protège pas contre les IST ni contre les MST. Il a une double action contraceptive :

  1. Le cuivre qu’il contient acidifie le vagin et modifie la flore vaginale. Les spermatozoïdes ne peuvent pas survivre dans cet environnement devenu hostile.
  2. Si un survivant arrive quand même à féconder l’ovocyte, l’œuf ne pourra pas nidifier car l’endomètre est impacté par l’inflammation provoquée par le DIU.
  • Le DIU cuivre ne comporte pas d’hormones. Il n’a pas d’impact sur le cycle naturel hormonal, avec notamment une ovulation préservée et des hormones sexuelles  naturellement sécrétées. Il ne vient donc pas bouleverser notre équilibre hormonal.
  • Il n’a pas d’impact sur la fertilité. Cette fausse idée a été longtemps portée par l’ancien nom du DIU : le stérilet. En vérité, il n’y a pas de risque de stérilité, même chez les personnes n’ayant pas eu d’enfant et la fertilité est présente dès le retrait.
  • Le DIU cuivre est un moyen de contraception facile et sans obligation d’y penser, contrairement à la pilule que l’on doit prendre chaque jour et dont un seul jour d’oubli peut mener à une grossesse non désirée. Les femmes qui n’ont pas envie de se prendre la tête ou d’y penser seront attirées par sa simplicité d’utilisation.
  • Le DIU est un  moyen de contraception plutôt écologique. Contrairement à la pilule dont on retrouve des traces un peu partout dans la nature, le DIU cuivre ne rejette pas d’hormones hors du corps et produit très peu de déchets en ne devant être changé que tous les 5 ans en moyenne. C’est un moyen de contraception accessible à toutes les femmes, mêmes les jeunes filles ou les nullipares (les femmes n’ayant pas eu d’enfant). 

Le DIU cuivre présente donc des atouts de taille et apparaît comme une bonne alternative aux autres méthodes. Mais comme dans toute contraception, il y a des avantages et des inconvénients. Concernant le DIU cuivre, certaines conséquences potentielles sont bien connues. D’autres beaucoup moins.

Les inconvénients reconnus du DIU cuivre …

Certaines problématiques sont liées à l’objet en lui-même, comme par exemple :

  • La difficulté d’insertion
  1. Des douleurs peuvent être ressenties lors de l’insertion, généralement liées à l’utilisation de certains outils, mais aussi à des gestes inadéquats du praticien. Ces douleurs peuvent s’accompagner de saignements mais aussi de malaise vagal.
  2. Des difficultés peuvent être rencontrées lors de l’insertion, si par exemple la femme présente un utérus rétroversé. Mais le stress, l’appréhension jouent également un rôle en venant contracter les muscles.
  3. De mauvaises manipulations peuvent arriver lors de la pose et il y a alors une malposition du DIU. Il faut alors retirer le DIU et recommencer l’opération.
  • La migration du DIU : le DIU peut bouger et se loger plus près du col par exemple, entraîné par des contractions ou encore lors des règles. La migration se produit généralement rapidement après la pose, mais une migration après plusieurs mois, voire années est également possible.
  • L’expulsion du DIU : il est possible d’expulser spontanément son DIU sans parfois sans rendre compte. D’où l’intérêt de vérifier régulièrement que le DIU est bien en place ! Pour cela, après chaque période de règles, introduis un doigt dans le vagin jusqu’au col afin de toucher les fils. Toute modification dans le ressenti des fils (plus longs, plus courts ou autre) doit te mener chez ton médecin.
  • Le risque de perforation, heureusement rare (1 cas sur 10000 poses), peut être asymptomatique mais également entraîner des risques de stérilité, perforation intestinale, occlusion intestinale, péritonite… D’où l’intérêt de bien assurer le suivi de sa contraception et d’aller consulter en cas de doutes et douleurs.
  • En cas d’infection vaginale, le DIU en est rarement la cause (à part lors de la pose qui, mal réalisée, peut amener une infection dans l’utérus) mais les agents pathogènes vaginaux peuvent plus facilement remonter dans l’utérus grâce au DIU.

Il est important de rappeler ici qu’une douleur anormale, accompagnée de fièvre, nausées et/ou vomissements, vertiges ou encore saignements anormaux doit toujours mener à consulter son médecin.

Stérilet en cuivre et les règles

Ses mécanismes d’action, notamment l’inflammation de la paroi de l’utérus, peuvent avoir des répercussions sur le flux menstruel :

  • 80% des femmes se plaignent de règles plus longues et abondantes. On note en effet un accroissement moyen de 30 à 50% du flux menstruel ! Cela peut avoir un impact notamment sur ton taux de ferritine, ce qui peut entraîner fatigue, anémie, perte de cheveux ou encore essoufflement… Pense à faire un point régulier sur ta ferritine grâce à un bilan sanguin et ne laisse pas un manque de fer s’installer. Par contre, attention à ne pas aller au devant de la carence : on ne se complémente pas si on ne manque pas de fer car un excès de fer a un impact oxydant. Cette augmentation du flux se régule généralement dans les 6 mois qui suivent la pose, mais la situation perdure parfois. Cette augmentation du flux menstruel est la cause principale des demandes de retrait du DIU.
  • Certaines femmes se plaignent de spotting (petites pertes de sang) marron quelques jours avant les règles ou encore de métrorragies, c’est-à-dire des saignements entre les règles. L’inflammation locale peut perturber le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins dans l’endomètre. Il est important d’en parler à ton médecin afin de valider qu’il n’y a pas une cause pathologique à ces saignements.
  • On retrouve également des remontées concernant des douleurs de règles, liées notamment au contexte inflammatoire créé par le DIU mais pouvant également être lié à un DIU qui a bougé. Ces douleurs surviennent généralement lors des premiers cycles suite à la pose, mais certaines femmes les expérimentent tout le temps.

… et des impacts moins connus, mais pourtant expérimentés par de nombreuses femmes

Entendons-nous bien : pour une grande partie des femmes, le DIU sera la méthode parfaite et sera très bien supporté. Aucune envie ici de faire le procès du DIU cuivre. Chaque femme doit être libre de choisir sa contraception, mais en toute connaissance de cause. Savoir quelles peuvent être les répercussions du DIU cuivre peut aider à mieux comprendre ce qui se passe et à faire le lien entre le choix de la contraception et certaines problématiques rencontrées sans cause réellement comprise.

  • Le DIU cuivre aurait un impact sur notre microbiote vaginal. Si l’on regarde les études scientifiques [1,2], le débat n’est pas tranché. Et la question mérite d’être posée car pas mal de femmes se plaignent d’une recrudescence de mycoses, mais aussi de vaginoses après la pose d’un DIU cuivre. L’impact sur la flore vaginale peut avoir plusieurs axes d’explication : 
  1. Le cuivre contenu dans le DIU a un effet acidifiant sur la glaire cervicale, et peut donc également impacter le pH de notre vagin. Les lactobacilles qui composent la grande majorité de notre flore vaginale ont besoin d’un pH acide pour assurer notre protection contre les envahisseurs, entre 4 et 4.5, mais des variations de ce pH ne sont pas sans conséquence. Les mycoses, liées au développement du Candida Albicans pour la plupart, se développent toujours dans un environnement acide, généralement aux alentours de 3.8.
  2. L’impact du DIU sur l’abondance des règles peut par ricochet impacter notre pH également car le sang des règles a tendance à basifier  notre pH. Or un pH plus basique peut favoriser le développement des vaginoses.
  3. Certaines théories mettent en avant des comportements sexuels qui peuvent être différents lors du passage au DIU cuivre, surtout si on sort d’une pilule qui avait un impact sur notre libido. Dans ce cas, la hausse de la fréquence peut également être une cause d’une chronicité en hausse des mycoses par exemple.
  • Le cuivre contenu dans le DIU a fait également l’objet de nombreuses études car il ne faut pas voir notre utérus comme une poche imperméable. Les échanges avec notre circuit sanguin sont continus et des études montrent le lien entre port d’un DIU cuivre et taux de cuivre plus élevé que la moyenne chez certaines femmes. Si le mode de vie implique déjà des taux élevés de cuivre (par des choix alimentaires avec par exemple consommation très importante d’abats ou encore de fruits de mer ou encore l’utilisation de tuyaux en cuivre), cela peut conduire dans certains cas à un taux au-dessus de la norme en cuivre [3]. Et cela peut ne pas être sans conséquence.

Les premiers troubles apparaissent généralement dans les 2 à 6 mois après la pose du DIU cuivre : migraines, fatigue, nausées, troubles de l’humeur, brouillard mental, irritabilité, fringales… Il existe de nombreuses manifestations liées à un excès de cuivre.

  • Cet excès de cuivre peut également impacter un autre minéral : le zinc. Cuivre et zinc sont antagonistes : quand l’un est en excès, cela a tendance à provoquer une carence de l’autre.
  1. Une carence en zinc ou un niveau de zinc un peu bas peuvent avoir de nombreux impacts, parmi lesquels l’anxiété, la déprime, l’insomnie 
  2. Le zinc est l’allié des belles peaux. Une carence en zinc, lié à un excès de cuivre, peut expliquer la recrudescence de l’acné par exemple.
  3. Le zinc a également un impact sur les cheveux et les phanères. Des cas de chute de cheveux inexpliquée ont été remontés, tout comme des troubles au niveau des ongles (ongles mous, striés).
  4. Une personne déjà carencée en zinc aura plus facilement des manifestations d’intoxication au cuivre. Une alimentation riche en zinc (fruits de mer notamment les huîtres, germe de blé, oléagineux, céréales complètes par exemple) et pourquoi pas un test validant le statut en zinc en cas de doute sont de bonnes pistes pour éviter les troubles.
  • Il existe un lien entre les œstrogènes de synthèse et le cuivre. Des études ont montré que les femmes sous pilule contraceptive œstroprogestative ont des niveaux de cuivre plus élevés que la moyenne [4]. Des œstrogènes synthétiques en excès augmentent la rétention du cuivre dans le corps.

Cela peut poser question quant au port d’un DIU cuivre sur un terrain d’hyperœstrogénie naturelle (c’est-à-dire causée par la sécrétion en excès de nos œstrogènes ou par une carence en progestérone naturelle), où l’on retrouvera des manifestations comme le Syndrome Prémenstruel, des règles abondantes, douloureuses, des seins tendus et gonflés ou encore de l’irritabilité. 

Le DIU cuivre présente donc de nombreux atouts mais également des inconvénients et des risques potentiels qu’il est important de connaître pour choisir sa contraception en toute liberté. As-tu déjà expérimenté des effets liés au port du DIU cuivre ? Le supportes-tu bien ou as-tu par exemple décidé de changer de contraception ?

N’hésite pas à nous partager ton expérience en commentaires !

Tu peux en découvrir un peu plus sur le DIU ou les différents moyens de contraceptions et leurs effets sur le cycle grâce à notre sommet sur la contraception ou encore notre mini-pack sur la contraception sans hormone.

Sources

  1. Effects of intrauterine contraception on the vaginal microbiota https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28624570/
  2. Effects of intrauterine contraception on the vaginal microbiota https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28624570/
  3. Blood copper levels in Mexican users of the T380A IUD, https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16022851/
  4. Relevance of serum cooper elevation induced bu oral contraceptives, https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23153894/
  5. Repair period manual, Livre de Lara Briden
Tags :

Pour aller plus loin

63 réflexions au sujet de “La face cachée du DIU cuivre (Stérilet)”

      • Bonjour et mille mercis pour cet article !

        Cela fait 2 ans que j’ai un DIU en cuivre et il n’y a que récemment que j’ai commencé à faire le lien de mes soucis avec celui-ci…
        J’ai fait un gros burn out après des mois et des mois d’anxiété, d’extrême fatigue inexpliquée, d’irritatibilité, perte de cheveux, ongles cassants, essoufflement et taux de ferritine en chute libre (6).
        Anémie et dépression se sont installées… j’ai un terrain sans doute favorable lié à une hypersensibilité accrue mais je n’ai jamais été aussi mal de toute ma vie.
        Je me le fais retirer demain et j’ai hâte de m’en débarrasser en espérant que les symptômes qui me gâchent la vie vont s’estomper petit à petit.
        J’avais déjà émis l’hypothèse à mon médecin traitant et gyneco et à chaque fois la même réponse “il n’y pas d’hormones dans le DIU au cuivre donc aucune raison que cela soir lié à vitre état”.
        Je suis effarée par le manque d’information autour de ce stérilet.
        Oui, nous sommes toutes différentes et chacune a ses propres réactions mais pour ma part, je vais l’enlever et laisser mon corps tranquille pour un moment quitte à imposer le préservatif ou l’abstinence à mon compagnon !

        Répondre
        • Bonjour,
          Qu’est-ce que ça a donné depuis le retrait de stérilet. J’ai quasi les mêmes symptômes, je n’en peux plus et on m’a dit les mêmes choses que vous. Alors, comment vous sentez-vous depuis le retrait ?
          Merci bcp pour votre réponse,
          Erica

          Répondre
  1. Bonjour!
    Merci de mettre au clair des infos que l’on ne trouve pas si facilement concernant le DIU cuivre !
    Pour ma part, je l’ai fait poser en juin et mes 3 derniers cycles ont été les pires que j’aie vécu. Moi qui aie eu des règles très très tardives (à mes 21 ans) j’ai toujours aimé vivre mes règles, car la symbolique était forte pour moi.
    Depuis que j’ai le DIU et surtout sur mes 3 derniers cycles j’ai un SPM extrêmement prononcé, avec 5 à 7jours de dépression totale, comme je n’ai jamais vécu. Je vois noir, rien ne va, je peux passer les journées à pleurer, je veux tout envoyer en l’air, changer de monde. Et pour couronner le tout je dois m’occuper du flux incessant et de 2jours de douleurs assez intenses. Là où les règles étaient pour moi un petit bonheur intérieur, c’est devenu un calvaire et j’ai peur du prochain cycle.
    J’en ai parlé sur le groupe FB de KTC 😉
    Je vais voir ce que le prochain donne et surement voir pour un rdv avec ma SF et le faire retirer…
    Voilà pour ma part ! et si jamais vous avez des explications aussi sur l’impact que ça pourrait avec sur le moral comme ça (sachant que j’ai conscience que ce n’est pas le seul facteur, bien sur ce que je vis actuellement est aussi impactant, les saisons etc) je suis bien preneuse !
    J’ai vu que ça pourrait être l’excès de cuivre et donc déficit en Zinc selon votre article, y aurait-il d’autres pistes ?
    Merci de faire ce que vous faites, d’être qui vous êtes c’est précieux ! =)

    Anna

    Répondre
    • j’ai mis toutes les pistes que j’avais concernant l’excès de cuivre et le déficit en zinc 🙂 … c’est principalement cela qui apparait dans le cadre de la déprime.

      Répondre
      • Bonjour Sophie que conseillez vous comme contraception dorénavant?
        Pour ma part je reprend la pilule mais voilà j’ai plus de libido et ce n’est pas ma façon de vivre cette contraception…
        Merci d’avance.

        Répondre
        • bonjour Marine ! la question de la contraception dépend de nombreux facteurs et la contraception de l’une ne conviendra pas à l’autre. Si vous ne supportez pas le DIU cuivre ni la pilule, il existe d’autres méthodes soit hormonales soit mécaniques. ou encore la symptothermie par exemple. Je ne “conseille” pas de contraception 🙂 car c’est un choix très personnel. Bon courage dans votre recherche !

          Répondre
    • Bonjour Anna , j’ai eu exactement les même symptômes,,,, dépression,,, irritation,,, c’était horrible ..
      J’ai poser le stérilet cuivre en juin 2021 je vien de le retirer ya quelques jours ..car je souffrais trop pendant mes règles et très abondantes . .juste avant le cycle j’étais irritable changement d’humeur…une horreur! J’ai même eu un malaise vagal juste après la pose et les 2 premier mois jetait en anémie.. …Merci beaucoup Sophie pour votre site qui est au top 🤩

      Répondre
      • Bonjour, j’ai les mêmes symptômes, je n’en peux plus… Anxiété, irritabilité, je n’arrive plus à faire la part des choses alors que je suis d’habitude plutôt quelqu’un de positif ! Combien de temps après le retrait ces symptômes sont-ils partis?

        Répondre
    • Bonjour je suis comme vous je les poser y’a 2 mois et j’ai complètement changer changement d’humeur migraine vertige à la limite du malaise j’ai plus envie de rien faire que de rester au lit alors que je ne suis jamais comme ça

      Répondre
    • Bonjour , Avez vous finalement retiré votre diu ? Ça fait 3 ans que j’explique a mon médecin que depuis avoir posé mon diu je suis d’une humeur effroyable et à la limite de la dépression . Et il m’a toujours dit que cela était impossible car il n’y avais pas d hormone !

      Répondre
  2. Merci pour cet article éclairé !
    Pour ma part j’ai choisi cette contraception depuis la naissance de ma fille car je voulais en finir avec les hormones et surtout ne plus avoir à y penser chaque jour. C’est un succès depuis 7 ans maintenant.
    Mes cycles sont plus courts (26jrs en moyenne, alors que sans contraception env 32jrs) mais mes règles ne sont pas plus abondantes.
    Par contre j’ai remarqué que les pertes blanches au cours du cycle étaient plus abondantes. J’ai eu un prélèvement qui a écarté la piste d’une mycose ou infection. Du fait que le DUI cuivre modifie la flore vaginale est ce que ça peut être lié ? Faut il poussé les examens ?
    Merci !

    Répondre
    • Bonjour ! oui le DIU peut avoir un impact sur la flore et donc sur les pertes blanches. Si les mycoses et vaginoses ont été écartées, cela reste dans le domaine normal. Attention à bien surveiller cependant toute évolution au niveau de l’odeur ou de l’aspect 🙂

      Répondre
  3. Bonjour pour ma part je le suis fait poser ce stérilet en 2018. Ravie de ne plus avoir d hormones. Je me sentais mieux. Je ne redécouvrais même s il est vrai que j avais des douleurs plus importantes lors de l arrivee des règles. Puis en fin d Annee 2020 sensation de mycoses a chaque cycle…la course infernale commence. . Trop d’ovules et pas de guérison. Février 2021 lassée de toutes ces douleurs je consulte une naturopathe après minutieuse analyse de mes douleurs. Le verdict tombe lors de mon ovulation les changements hormonaux me causent des irritations et non des mycoses. Je traite cela par de l huile d onagre entre autre . Je revois ma nourriture pour aider mon corps . Depuis les symptômes diminuent mais cest pas totalement rétablis. Depuis cet été appartient d acné ++++ alors cure de zinc…peut être est il temps de l enlever ? Mis à part ces problèmes arrivés récemment je trouve ce moyen contraceptif avantageux.

    Répondre
  4. Un immense merci pour cet article . J’ai un stérilet en cuivre depuis 2018 et aucun souci de santé à part les règles un peu abondantes mais je le savais et ça ne me dérangeais pas trop. Mais 2-3 après la pose commence les infections et mycoses à répétition, une cata . C’est la première fois que je lis un tel article et que je trouve réponse à mes questions . C’est bien le cuivre qui pose problème . . Merci ! J’ai consulté pls gynéco qui ne me croyaient pas .
    Quelle solution? Enlever le cuivre ? Ou faire une cure d’autres Oligos pour enrayer ces pblms de mycoses ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    • bonjour ! merci pour ton retour.
      En premier je te dirai de travailler ta flore vaginale avec des probiotiques adaptés + travailler sur le candida afin de le remettre sous cloche (notamment avec alimentation mais aussi parfois besoin d’alliés naturo comme des huiles essentielles et plantes mais il vaut mieux être accompagnée).
      si avec des modifications cela ne bouge pas et reste très chronique, parle-en avec ton gynéco pour trouver le moyen contraceptif le plus adapté à ta situation.
      bon courage !

      Répondre
  5. Merci pour cet article. J’ai fait posé mon 1er sterilet cuivre en 2013. J’ai réussi de justesse à ne pas m’evanouir de douleur à la pose, mais ensuite j’en étais très contente, règles plus abondantes certes, mais très gérables, je ne pensais plus à la contraception. Je poursuis le suivi gynéco habituel, je le fais changer au bout de 5 ans en 2018 comme préconisé (j’ai déménagé entre temps). Et peu à peu les règles sont de plus en plus abondantes. Traitement de l’anémie. Des règles toujours abondantes et longues (7 à 10 jours) et des cycles qui se racourcissent pour être généralement de 21 jours. J’ai pratiquement mes règles 50% du temps. Je craque et demande à la sage femme qui me suit actuellement de changer pour un sterilet hormonal, quitte à l’enlever un an avant la date de renouvellement. Là surprise, elle m’enlève 2 sterilets ! Ca faisait 4 ans que j’avais 2 sterilets de cuivre dans l’utérus… Pas étonnant que je le supportais moins bien… La précédente gynécologue n’a pas du voir le fil ( je me souviens d’avoir eu des remarques comme quoi il avait été coupé court) et n’a pas cherché plus loin et ne m’a pas vraiment expliqué ce qu’il en était. Je cherche des infos sur ce cas particulier de port de double sterilet, et n’en ai trouvé aucune mention en ligne si ce n’est un article en anglais de 1978 que je n’ai pas encore réussi à me procurer pour en savoir plus sur les effets potentiels. Je n’avais pas pensé au surdosage en cuivre, qui n’est jamais évoqué, merci pour cette piste,car effectivement niveau humeur c’est pas top, mais difficile de distinguer entre psychologie et causes physiologiques…

    Répondre
  6. Bonjour ! J’ai posé le stérilet en cuivre depuis janvier 2021 après avoir été sur la pilule Yaz pendant 10 ans. J’ai eu une chute de cheveu mais après tous ces mois je n’ai jamais retrouvé mon peu d’épaisseur que j’avais. Aussi, ma feririne est à 26… donc très bas. Je commence des suppléments de fer . Avez vous eu des problèmes de cheveux aussi ?

    Je pense a l’enlever !

    Répondre
  7. Bonjour
    Pour ma part j’utilise le stérilet au cuivre depuis 6 ou 7 ans, un premier avant ma grossesse puis un second après. Je le supportais mieux que la pilule car j’avais des migraines hormonales, et le stérilet m’a aidé à atténuer ça.
    Mais depuis plusieurs mois je remarque des problèmes au niveau de ma flore, qui se répercutent parfois sur mon partenaire (il est sujet à l’eczéma et sa peau réagit d’un rien). Je suis carencée en ferritin, et je me suis reconnue dans plusieurs symptômes décris dans cet article de surdosage en cuivre/carence en zinc (céphalées, fatigue, humeur…).
    Sur les conseils de mon gynéco, je passe au DIU hormonal, on verra bien les effets sur mes migraines, le taux d’hormones étant plus raisonnable.
    En tout cas merci pour cet article très complet, ça me conforte dans mon choix.

    Répondre
  8. Hello

    Moi j’ai posé DIU Cuivre en décembre 2020.
    J’ai des règles plus longues et plus douloureuses certes, mais cela ne me dérangeait pas au début.
    Depuis 3-4 mois en revanche, j’ai des symptomes assez hard niveau moral – crises d’angoisses, état dépressif et des douleurs qui me font presque tomber dans les pommes.
    J’ai dû être mise sous anxiolytiques récemment car je ne m’en sortais plus.

    Pensez-vous qu’il faille que je l’enlève et que je prenne une pilule plus adaptée ?

    Je vois mon gynéco la semaine prochaine – si vous avez des tips pour lui en parler et évoquer tout ça je serais ravie !

    Merci !

    Répondre
    • Bonjour ! Pas évident de te répondre. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut que tu trouve une contraception adaptée. Si pour toi le DIU est la source de tes maux, il est important que tu vois avec ton médecin. Chaque femme réagit différemment. Bon courage !

      Répondre
  9. Bonjour, apres l’accouchement de mon fils j’étais sous pilule microval mais comme j’avait des règles trop abondantes ma gynécologue m’a proposé la pose d’un stérilet avec hormones ( kyleena) je l’ai eu pendant 6 mois au début tout allait bien et a partir de ces 6 mois j’ai commencer à faire des crises d’angoisse pendant les règles.J’ai décidé de retiré le stérilet j’ai été tranquil quelque semaines après ( plus de crises d’angoisse) j’ai donc décidé de me faire poser un stérilet cuivre/argent, le premier mois tout va bien le deuxième mois de nouveau crises d’angoisse pendant les règles je l’ai donc fait retiré mais j’ai maintenant l’impression que mon cœur bat fort. Au début je pensait que c’était du aux hormones du stérilet kyleena mais finalement est ce que ça serai pas la matière du stérilet ?
    Est ce que quelqu’un aurai eu les mêmes problèmes que moi?
    Et est ce que ces problèmes se sont arrangés et comment ?

    Répondre
    • Bonjour,
      Depuis la pose du stérilet cuivre/argent, j’ai une inflammationavec brûlure et démangeaison dans vagin et la vulve. C’est très désagréable et même insupportable par moment. Les remèdes contre les mycoses (flore, crèmes…) n’ont aucun effet. Quelqu’un a le même problème ? Une solution ? Merci

      Répondre
      • Bonjour, j’ai le même problème … c’est insupportable ! J’ai ça tout les mois 1 à 2 fois. Je ne sais plus quoi faire ☹️

        Répondre
  10. Bonjour,

    J’ai posé mon stérilet il y a 7 mois maintenant et j’ai toujours eu des pertes marrons et des saignements… sans jamais avoir de vrai cycle. Quelqu’un a déjà eu ça ? C’est fatiguant à la longue

    Répondre
  11. Bonjour 🙂

    J’ai accouché en décembre 2020 j’ai repris ma pilule après mon allaitement, puis j’ai eu envie de changement ! Je ne voulais plus prendre la pilule ( cela faisait plusieurs années que je l’a prenais) j’ai donc décidé de mettre un stérilet car toutes mes cops me disaient que c’était cool , plus besoin de penser à prendre une contraception etc…
    Je vais donc chez ma gygy qui me préconise le stérilet avec hormones alors que je le voulais sans .. mais je me suis laissé convaincre.
    La pose pas très agréable mais ça n’a pas durée plus de 5 min donc bon !
    Puis quelques semaines passent et là viens les crampes , elles sont de plus en plus régulières, changement d’humeur, envie de rien et surtout beaucoup de vertiges je me sentais vraiment faible . J’appelle ma gyneco et lui demande un rdv pour le retrait de celui ci et la pose du DIU au cuivre .
    Je me rends au cabinet et là au moment du retrait , les fils remontent dans mon utérus et ne les vois plus et là … c’est le drame . Elle prend un tas d’ustensiles et je douille comme jamais elle même n’est pas très rassurée .. au bout de 15 20 min elle fini par le retirer.
    Elle place ensuite le nouveau stérilet .
    Au début je trouve ça plus tôt cool mes symptômes ont disparu plus de vertiges plus d’irritabilité etc.. ( je pense surtout que c’est psychologique aussi. Je venais de retirer quelques choses de néfaste pour mon corps LES HORMONES ! Pour y mettre quelque chose de plus « naturel »)
    Elle m’a prévenu que mes règles serait plus abondantes . C’était bien le cas j’ai mes règles pendant 10 jours c’est l’horreur j’ai l’impression de n’avoir aucun moment de répit. A peine elles s’arrêtent que ça reprend 10 jours après .
    J’ai mal pendant mes rapport et pour couronner le tout je n’ai vraiment mais vraiment plus aucune libido je précise que c’était le cas avec le stérilet hormonale mais un peu moins tout de même .
    Désolé pour mon petit roman mais la situation me dépasse je voulais savoir si l’une d’entre vous avez vécu ces désagréments ?
    Le plus inquiétant pour ma part est la disparition de ma libido . Mon corps ne supporte aucuns stérilet . Je n’ai jamais été aussi bien dans ma tête est dans mon corps avec la prise la pilule ou sans .
    J’ai donc pris rdv pour l’enlever la semaine pro .
    Belle soirée à vous

    Répondre
    • Bonjour,

      l’avez-vous enlevé ? et si oui, avez-vous vu des améliorations ? J’ai aussi une libido inexistante et je n’ai pas fait d’examen mais je suis sûre d’être anémiée parce que j’ai tous les mois une fatigue extrême avec les règles et parfois des vertiges (avec ou sans règles)… Je pense l’enlever mais vu que mes fils ne sont pas visibles, ça m’angoisse déjà 🙁 et j’ai tellement souffert pour le mettre que ma conscience me dit de le garder pour que ça ait servi à quelque chose…
      Merci !

      Répondre
  12. Bonjour,
    Je me suis fait poser un stérilet au cuivre il y a 4 ans. Dans les avantages, effectivement, ne plus soucier de la contraception, avoir une libido plus prononcée que sous certaines pilules durant la phase d’ovulation… Parmi les inconvénients, les règles très abondantes une fois sur deux (çà dure en général une ou deux journées maximum, mais c’est vraiment très très fort…) des règles plus longues et un cycle plus court…en gros, certains cycles, on est réglée une semaine sur trois… Tout cela je le savais et l’acceptais, vu les avantages. Mais je m’étais quand même posée la question de demander une prise de sang au médecin pour voir mon taux de fer.
    Mais depuis un moment, je me posais vraiment des questions sur le syndrome prémenstruel. Je viens d’avoir la réponse dans cet article: une semaine avant mes règles (donc parfois une semaine sur trois, puisque cycle raccourci…): grosse anxiété, déprime, stress, hyper émotivité… et méga constipation, qui, dans mon cas, entraîne des infections urinaires….Je fais hyper attention à mon alimentation, mais rien n’y fait. Je vais essayer le zinc, mais je me pose quand même la question du stérilet aux hormones, même si au départ, je ne voulais plus d’hormones…J’ai aussi plus de sensations de légères brûlures lors des rapports durant cette période, mais dans mon cas, pas dérangeant plus que ça…

    Répondre
    • Hey Laure,

      J’ai exactement tes symptômes, avec une prise de poids/ballonnements en plus pendant l’ovulation et SPM.

      Quelle a été ta solution, es-tu passée au sterilet hormonal ?

      Répondre
  13. Bonjour,
    J’ai fait poser mon stérilet cuivre décembre dernier après ma grossesse. J’ai eu et j’ai encore aujourd’hui, des règles très abondantes (changer les draps, prévoir 3 culottes dans la journée malgré serviette hygiénique et tampon)… Mais je sais que ça va se tasser petit à petit.
    Ce qui est gênant également, c’est 48h avant les règles des micros saignements un point rouge, douleur dans le ventre tiraillements bas du ventre, douleur dans le dos et totalement fatiguée. Forcément insomnie la nuit et la journée marmotte. J’y crois je ne lâche pas.

    Répondre
  14. Bonjour
    2 ans que j’ai un stérilet cuivre. 2 ans que mes cycles sont courts ( moyenne de 20 jours). Depuis 6 mois,mes règles sont devenues très abondantes , limite invalidantes pendant 2j. Des saignements entre les règles. Et le pire des maux de ventre quasi permanent, et des troubles de l’humeur, une déprime assez profonde…Je ne sais pas trop quoi en penser. Je vois ma gynéco dans quelques jours.

    Répondre
  15. Bonjour
    2 ans que j’ai un stérilet cuivre. 2 ans que mes cycles sont courts ( moyenne de 20 jours). Depuis 6 mois,mes règles sont devenues très abondantes , limite invalidantes pendant 2j. Des saignements entre les règles. Et le pire des maux de ventre quasi permanent, et des troubles de l’humeur, une déprime assez profonde…Je ne sais pas trop quoi en penser. Je vois ma gynéco dans quelques jours.

    Répondre
  16. Bonjour ,
    Après 3 ans de stérilet au cuivre , je pense l’enlever pour un retour à la pilule et ses inconvénients.
    Je n’avais jamais connu le SPM de ma vie, et depuis que j’ai le stérilet il s’est installé doucement à chaque cycle à tel point que ça devient flippant. + légère anémie.
    Avez vous des sites plus techniques consacré aux taux de cuivre et des effets sur le corps ? On trouve peu d’information.
    Je vous ferai un retour après retrait , si ça change qqc!
    Merci pour cet article.

    Répondre
  17. Bonjour, quelqu’un d’autre a également fait l’expérience de changements au niveau de leurs intestins après la pose d’un stérilet cuivre?
    Je souffre du Syndrome de l’Intestin Irritable et cela semble avoir énormément empiré- notamment autour du 17ème hour de mon cycle, terribles ballonnements etc pendant 48 heures… je voudrais vraiment savoir si il y a un lien mais très très peu d’info la dessus..

    Merci!

    Répondre
  18. Bonjour Sophie!

    Merci beaucoup pour l’article il est top.
    J’avais un stérilet en cuivre depuis un an que j’ai retiré hier car depuis que je l’ai mis j’ai commencé à avoir des mycoses à répétition. Ces deux derniers moi j’ai fait 3 traitements. J’ai vu plusieurs médecins et tous m’ont dit que ça n’avait rien à voir, mais j’étais sûre que ça avait un lien car c’était trop et j’en avais jamais eu avant. Bien sûr je l’ai aussi retiré parce que je suis passée de 3 jours de règles à 1 semaine de règles, voir plus. Sans parler des douleurs.
    Maintenant je finis mon dernier traitement pour la mycose que j’ai actuellement et dans quelques mois je verrai pour une contraception plus adaptée.

    Anna

    Répondre
  19. Encore une fois, je suis choquée que l’ensemble des médecins et sages femmes que j’ai consulté n’aient jamais évoqués (par ignorance?) les effets du stérilet cuivre (très bien décrits dans votre article). J’ai choisi ce contraceptif pour ne plus avoir à penser quotidiennement à la pilule et en pensant qu’arrêter les hormones serait plus sain pour la planète et moi même.
    Je n’ai jamais imaginé que la dégradation de mon état de santé pouvait avoir un lien si fort avec ce contraceptif.
    J’ai supporté des douleurs atroces avant, pendant et une semaine après chaque périodes de règles, une grande fatigue inexpliquée pendant 3 ans, et le corps médical n’a jamais remis en cause ma contraception. J’ai consulté plusieurs docteurs, on m’a prescris de la progestérone 11 jours par mois pour “atténuer un SPM due à la pré-ménopause”, j’ai souffert la moitié de ces 3 ans sans solutions efficaces et sans autres explications que “c’est normal, vous avez 33-37-38 ans, c’est un symptôme de la pré-ménopause” .
    Finalement, c’est une ostéopathe qui m’a expliqué il y a deux mois que le cuivre était peut être responsable de mon état: à bout j’ai fait immédiatement retirer mon stérilet, et là, enfin, dès le 1er mois de retrait, mes douleurs et la fatigue que je vivais se sont considérablement atténuées. J’ai tellement souffert que je suis furieuse de ne pas avoir été informée avant, et je ne peux que incriminer le stérilet cuivre puisque c’est clairement son retrait qui a changé de manière radical mon état. Il faut le faire savoir, heureusement que la parole se libère enfin sur la santé des femmes, pourvu que les prochaines générations soient mieux entendues et soignées que nous, et que “le savoir” ne nous soit plus dicté de manière unilatérale par le patriarcat.

    Répondre
  20. Bonjour et merci pour votre article qui me donne bcp d’espoir! Début 2021 , j’ai fait posé un stérilet cuivre. Des le début règles abondantes mais à part ça RAS. Arriver en été, j’ai trouvé que je perdais bcp de cheveux, j’ai fait une cure de compléments et j’ai trouvé que ça allait mieux. Puis en 2022 j’ai commencé à avoir de gros soucis d’insomnie, d’angoisses, de boule de stress que je ne peux pas expliquer et la chute de cheveux a repris de plus belle, le complément n’y changeant plus rien. De plus j’ai bcp d’acné avec mes cycles ( a quasi 40 ans quelle horreur) avec une irritabilité quand mes règles arrivent… bref tout ce que tu décris dans l’excès de cuivre qui provoque une carence en zinc, c’est moi!!!! J’ai fait le lien aujourd’hui dans ma tête entre mes problèmes et le stérilet, je me suis dit pourquoi pas et voilà, je suis tombée sur ton article et sur d’autres qui parlent de stérilet cuivre et de ses effets négatifs. Je tombe des nues, personne ne m’a informé de ça !! Et j’étais à moitié en déprime à supporter mes problèmes d’insomnie sans comprendre pourquoi tout cela… alors je viens de prendre rdv avec mon généraliste pour un bilan, puis rdv avec ma gyneco en septembre pour l’enlever…. Ayant 2 enfants et quasi 40 ans, je ne veux plus d’enfants ni de pilule, je ne sais pas ce qu’il me reste comme choix… la ligature?? Je vais en parler à ma gyneco… encore merci de me redonner l’espoir et d’avoir mis le doigt sur mon problème !! À côté de ça j’ai 2 amies avec stérilet cuivre qui n’ont aucun souci. À bientôt !!

    Répondre
  21. Bonjour et merci pour ces infos. De mon côté, j’ai un cycle sans fin de mycoses – cystites… épuisant moralement et physiquement sans parler des traitements chimiques qui déséquilibrent tout. Je me posais la question de l’impact du DIU et votre article me donne des pistes de réponse. Avez-vous un avis sur la contraception éponge -jus de citron (ou spermicide) ? L’occasion d’un nouvel article… merci encore de vos éclairages 🙏

    Répondre
  22. Bonjour à toutes,
    Une expérience traumatisante pour moi, j’ai 35 ans.
    J’ai eu le stérilet miréna pendant 5ans crises d’angoisse dépression etc .
    Mon doc m’a prescrit des antidépresseurs me disant que je faisais une grosse dépression.
    Après retrait je suis resté un an sans contraception car je voulais plus d’hormones et mes crises ont pratiquement disparu j’ai même arrêté mes antidépresseurs.
    Puis le gygy m’a conseillé le cuivre car pour lui il faut pas rester sans contraception.
    Premier mois migraine affreuse ensuite le cauchemar à recommencé descente au enfer je me réveillai en sursaut cœur qui bas fort crises de panique dépression gingivite …..
    Je l’ai gardé 3 mois pas un jour de plus .
    Courage à toutes
    A bientôt

    Répondre
    • Merci infiniment pour cet article. Je savais que l’inflammation est la cause principale de plusieurs problèmes de santé mais j’avais oublié que le DIU en cuivre créé une inflammation permanente le temps qu’il est en place. Pour ma part, à part l’abondance des règles, les mycoses, anxiété.. j’ai pris beaucoup de poids. Je n’arrive ps à perdre du poids du tout avec tous les moyens possibles. En plus d’un ballonnement inexpliqué. Une amie a moi m’avait dit qu’elle avait vécu la même chose avec le stérilet en cuivre et je viens de le retirer aujourd’hui même. Pensez vous que ça pourrait vraiment être relié aux effets de l’inflammation chronique ou à l’excès de cuivre? Je me demande quoi faire pour détoxiquer mon corps de l’excès de cuivre et comment guérir l’inflammation?
      Merci 🙏

      Répondre
      • Merci pour ton retour sur l’article. Une inflammation chronique peut grandement perturber le fonctionnement du corps, notamment tout ce qui est digestif par exemple. Le fait de l’enlever est déjà une bonne étape. Mais pour la détox tout dépend de ta vitalité : on ne fait pas une détox à la légère ! Je te recommande de te faire accompagner. Pour l’inflammation, pour l’apaiser, tu peux déjà ajouter pas mal d’aliments anti inflammatoires à ton alimentation (petits poissons gras, huiles de colza ou de noix de qualité…), limiter ceux qui sont inflammatoires (sucre, produits raffinés, viande rouge en excès, produits laitiers…). Tu peux même te tourner vers certains compléments. Mais l’inflammation est multi factorielle, donc alimentation mais aussi gestion du stress, soutien de la flore intestinale, mouvement, soutenir ton sommeil …. C’est important de prendre en compte cela également !

        Répondre
  23. Merci pour cet article très complet !
    Ne supportant pas la pilule, j’ai eu un DIU cuivre pendant 5 ans et je viens de le remplacer, donc rebelote avec les règles de 10 jours aux saignements interminables.
    Je souffre également de dépression, anxiété, fatigue depuis ces dernières années mais je n’avais pas mis ça sur le compte du stérilet avant de faire des recherches sur les symptômes de l’excès de cuivre (mon médecin n’avait jamais entendu parler de ça évidemment) et je prends du fer pour l’anémie et du zinc pour l’acné qui ont pas mal aidé.
    Pour le syndrome prémenstruel d’une bonne semaine avec migraines, douleurs et dépression, j’ai testé certaines plantes qui semblent aider (gattilier, ashwaganda) mais pareil, les médecins n’ont rien à recommander de précis.
    Pour les douleurs intestinales dont parle Aurélie ci-dessus, je crois que c’est ce que j’ai depuis que j’ai le stérilet (des inflammations d’un côté du ventre aléatoirement, sans aucune piste côté médecins et échographies) et je n’ai pas trouvé de solution.
    Ce sera ligature pour moi (si je trouve un médecin qui accepte de le faire à une nullipare de 31 ans) et j’arrêterai peut-être de souffrir inutilement…
    Courage à toutes !

    Répondre
  24. Bonjour,
    Merci pour cet article! je me suis fait poser un stérilet DIU en février 2022 et ce que je soupçonne devient une évidence en lisant cet article. De gros troubles pré menstruels et menstruels 15, jours par mois, maux de tête fatigue, flux hyper abondant et j’ai eu une grosse chute de cheveux en juin qui cela dit s’est atténuée. Plus acné mais par contre j’ai une intolérance au zinc ( que j’ai essayé de prendre pour soigner mon acné) j’apprécieais ma pilule ( malgrés tous les débats je me sentais bien avec) mais je suis trop âgée pour la prendre (😭) j’avoue que j’hésite entre plus rien du tout ou ligature des trompes, mais j’ai très envie de me faire retirer le stérilet

    Répondre
    • Bonjour jai Aussi des maux de tête à chaque fin de cycle qui ont commencer il ya 2mois je porte diu presqu’ an et l’ancé aussi J en ai depuis quelques mois . Cest qui me fait peur ce que j’ai entendu que ça pouvais être cancérigène aussi est ce vrai ? J’ai des grosseur bénigne aux seins mais j’ai peur

      Répondre
  25. Bonjour,
    Moi cela fait 5 ans que je l ai , choix fait après une mauvaise expérience avec le stérilet hormonal Mirena a la suite des les 2 accouchements.
    Les 4 premiers mois ont été une adaptation vis à vis des règles, une fois cette période passée tout est revenu comme d’habitude.
    Et jusque là j’en suis vraiment très contente.

    Répondre
  26. Bonjour,
    Moi ça fait 1,5 an. Au début, tout allait bien ou comme la gynéco avait bien précisé qu’il fallait un temps d’adaptation, je n’y ai pas fait plus attention.
    Mais dernièrement, j’ai l’impression de “subir” mon corps la majeure partie du temps :
    Une semaine avant les règles, mal de tête et fatigue et ensuite pertes marrons: règles 3 jours très abondantes donc fatigue aussi; et dernièrement j’ai aussi ressenti des douleurs au moment de l’ovulation qui est en fin de cycle sur un cycle de 3 semaines… J’ai l’impression d’avoir une semaine sur le moins ou je suis bien… Je vois que je suis pas seule… Mais c’est toujours à nous j’ai l’impression de subir tout ça !
    Merci pour ces témoignages qui donnent peut être une explication !

    Répondre
  27. Bonsoir,
    j’ai placé mon DIU cuivre le 13 mai 2022 et j’ai eu mes règles les 29 juin et 21 juillet 2022 mais jusqu’à ce jour je ne vois plus mes règles pourtant j’ai souvent des petites douleurs. J’aimerai savoir si cela est normal

    Répondre
    • Bonjour Laure, la première cause d’aménorrhée étant la grossesse, as-tu fait un test pour éliminer cette cause ?
      A priori le DIU cuivre ne modifie pas le cycle donc non, ce n’est pas “normal” d’où l’importance de chercher la cause.

      Répondre
  28. Bonjour, j’ai eu un DIU cuivre pdt environ 7 ans. Les effets principalement observés étaient : des règles plus longues et plus abondantes; des maux de ventre pdt les règles. Je l’ai fait retiré en juillet pour arrêter d avoir des règles abondantes pdt 7 jours et je ne voulais plus “de corps étranger”… Depuis, règles très courtes (2/3 jours et encore) Par contre, le SPM est beaucoup plus présent et marqué! Raison pour laquelle je me suis inscrite à un programme de KTC… c’est l’horreur. Parfois, je me dis que j’aurais dû laisser comme ça. Car, le SPM dure environ une dizaine de jours avant mes règles. 🙁 (déprime, douleurs +++ , pb digestif, bref tout y passe) Donc j’espère que les choses vont rentrer ds l’ordre car c’est très fatigant et difficile moralement…

    Répondre
  29. Bonjour,

    Merci pour votre article, il est très intéressant. Pour ma part, je suis contente du stérilet en cuivre. Seul petit souci: j’ai des ballonnements pendant presque la moitié de mon cycle. Que puis-je faire pour régler cela? Merci déjà pour votre réponse.

    Répondre
    • bonjour ! les ballonnements liés au cycle peuvent peut être impactés par le stérilet mais de nombreux autres facteurs peuvent également les expliquer : défaut de mastication, trouble de l’estomac, du foie, flore intestinale déséquilibrée, alimentation trop raffinée et pas assez chronobiologique, mauvaises associations… plein de pistes à explorer !

      Répondre
  30. Bonjour
    Par rapport aux mycoses, je me permets un retour d’expérience, ayant utilisé un DIU cuivre pendant 5 ans environs. Je n’ai jamais eu de mycose de ma vie sauf à 2 occasions et à chaque fois le problème était que le stérilet était inséré trop bas.
    En fait il avait été inséré correctement à la base, mais pour ma première mycose il était descendu à cause de l’utilisation d’une coupe menstruelle (et son sympathique effet ventouse) et la deuxième fois il était sous-dimensionné (pose d’un modèle short après 2 grossesses…).
    Le positionnement est rapide à faire contrôler par échographie.
    Selon moi les mycoses n’ont rien à voir avec le cuivre présent dans le DIU, qui ne modifie pas le PH du vagin.
    J’espère que mon témoignage pourra aider des porteuses de DIU en galère.

    Répondre
  31. Bonjour,
    J ai fait poser mon premier stérilet au cuivre en 2015 après la naissance de mon deuxième enfant car je ne voulais plus ingérer d hormones. Tout s est bien passé, règles plus abondantes et cycle plus court ( environ 21 jours) mais tout à fait gérable , je n ai même pas senti la pose. Tout s est compliqué au bout de 5 ans quand il a fallu le changer. La pose a été une horreur, ma sage femme à failli renoncer car mon col était complètement fermé. Il s en est suivi des douleurs pendant plusieurs jours puis le cycle infernal des mychoses à répétition commencé parfois plusieurs fois par mois. Puis les crises d angoisse de plus en plus fortes, une fatigue extrême et constante et maintenant un état quasi dépressif sans parler de la libido qui n existe plus. Je tombe sur votre article et j ai envie de pleurer, je prends rdv demain pour me le faire retirer. Merci

    Répondre
  32. Merci pour cet article, depuis que j’ai le DIU en cuivre, je vis un enfer… J’ai l’impression d’avoir mes règles tout le temps… J’avais déjà des cycles courts de 3 semaines, mais C’est passé à 2 😭. Et elle ne durent plus 3 à 5 jours mais plus d’une semaine… Avec des douleurs qui l’empêchent parfois de pouvoir marcher. Ceci accompagné d’un manque de fer et sûrement aussi de zinc au vue de mes pb de peau. Pourquoi les SF ne sont pas au courant de ses effets indésirables ? Car qu’en j’en ai parlé avec elle, elle m’a dit que le cycle variait au cours d’une vie et que ce n’était pas lié ? C’est en discutant avec mes collègues que j’ai vue qu’on était plusieurs dans le même cas. Ça fait 4 ans que je l’ai 😭. Je vais enfin l’enlever la semaine prochaine en espérant retrouver ma vie d’avant. Merci à vous de diffuser l’information.

    Répondre
  33. Bonjour,

    Je porte actuellement un stérilet au cuivre. Je pensais bien le supporter malgré les règles abondantes, douloureuses et longues, mais j’ai découvert avec ma gynéco que mon corps n’en pouvait plus. J’avais des saignements entre mes règles, des douleurs à plusieurs moments du cycle. Je ne suis jamais vraiment tranquille et ça s’empire avec le temps. J’ai cru que j’avais un problème, peut-être un kyste vu mes symptômes, mais l’examen a révélé que tout allait bien. Ma gynéco m’a gentiment expliqué que perdre autant de sang, avoir aussi mal n’était pas normal et que cela devait probablement impacter beaucoup d’aspects de ma vie. Et c’est vrai, je suis non stop fatiguée, mal dans mon corps, ma libido est en baisse car saigner presque tout le temps + douleurs, t’es pas trop dans des conditions optimales… + des pertes conséquentes de cheveux !!! et elle m’a expliqué que tous les symptômes peuvent participer au fait que je me sente pas bien psychologiquement même s’il n’y a pas d’hormones, et que je me sente jamais en pleine en forme. Donc j’ai pris la décision d’arrêter. Je suis triste car je ne voulais plus d’hormones, pour les effets secondaires que j’avais eu pendant des années, parce que ce n’est pas écologique… Mais je me sens encore obligée de gérer cet aspect de ma vie, et je sais que ça gonflerait mon compagnon de mettre des capotes non stop… Donc je vais passer au stérilet hormonal, c’est l’équivalent d’une pilule sur tout un mois. Je croise les doigts pour que les effets secondaires soient plus cools que sous pillule. En tout cas je veux retrouver mon corps et la pêche 😁

    Répondre
  34. Bonjour bonjour ,
    Pose du sterilet au cuivre en avril 2021 … je m attendais à quelque chose de super magique mais en fait :
    – saignements ultra abondants ( 10 jours )
    – spotting tous les jours pdt au moins 1 an
    – libido inexistante . Douleurs lors des rapports
    – irritabilité ++++
    – fatigue +++++
    – fringales ++++++
    Je viens d en parler à mon compagnon et lui aussi me dit que je me suis transformée depuis la pose du sterilet ….
    Je vais me le faire retirer très rapidement car pour moi c est une véritable catastrophe ….

    Répondre
  35. Bonjour,
    J’ai fais pose un stérilet au cuivre après mon second accouchement, pendant 5 ans tout c’est bien passé.
    Au bout de 5 ans, je l’ai fais changé (en Novembre 2021) par une sage femme qui m’a fait vraiment mal et la catastrophe depuis..en rentrant chez moi douleur saignements.
    Soit disant ça va passer …
    Je l’ai gardé plus de 1 mois et demi avec des saignements quasiment tous les jours, des périodes de douleur intense comme des contractions, j’ai eu un kyste alors que j’en ai jamais eu, seins douloureux au toucher comme pour des symptômes de grossesse, douleur dans les reins et cuisses, bref la totale.
    De nature déjà anxieuse je me suis imaginé le pire avec ce stérilet, les praticiens ont en rien a faire et conseille de le garder mais hors de question.
    J’ai pete un câble et je suis allée voir une autre sage femme pour qu’elle me le retire.
    Au retrait, J’ai pleuré de soulagement et immédiatement plus de douleur.
    Depuis et bien je n’ai plus de contraception mais j’ai des règles extrêmement douloureuses le 1re jour des règles, un peu comme les règles d’adolescence..mais je me sens mieux sans et plus jamais je ne voudrais faire poser ce type de dispositif.
    Après ce n’est que mon expérience et les 5 premières années tout c’est bien passé donc je pense que chacune réagit différemment et que cela peut être une bonne méthode pour certaines si on le supporte. Il faut essayer et tester!..

    Répondre
    • J’ai oublié de préciser que durant les 5 ans, j’ai quand même développé une vaginose bactérienne avec ce stérilet et je suis certaine que c’est à cause de celui-ci.
      Ainsi que des troubles anxieux qui se sont amplifiés.

      Répondre
  36. Bonjour, très intéressant mais vous avez omis de parler de déclenchement d endométriose. Un véritable cauchemar car quasi irréversible.Incroyable que cel ne soit pas plus connu!!!

    Répondre

Laisser un commentaire