fbpx
comment savoir où j'en suis dans mon cycle ?

Comment Savoir où j’en suis dans mon Cycle ?

Contenus

Aujourd’hui, j’ai envie de partir à la découverte du cycle menstruel avec toi. Je veux t’aider à comprendre comment le tien fonctionne. Observer ses phases. Repérer les signes. Ne plus être dans le flou. Si tu te poses des questions comme : comment calculer son cycle ? Comment connaître sa date d’ovulation ? Comment prédire la date de ses règles ? Bref, si tu te demandes : comment savoir où j’en suis dans mon cycle ? Alors, tu devrais trouver les réponses que tu cherches. Ensemble, nous allons démêler tout cela et faire le point sur le cycle menstruel.

Comprendre le cycle menstruel pour se l’approprier

Je me permets de faire un petit rappel sur ce qu’est le cycle menstruel, afin que tout soit bien clair. Si je t’explique comment repérer dans quelle phase tu te trouves, mais que tu ne les connais pas, tu ne seras pas plus avancée.

Si tu me connais, tu sais que j’utilise la métaphore du surf pour expliquer le cycle menstruel. Pour résumer, il se divise en 4 phases : les règles, la phase pré-ovulatoire, l’ovulation et la phase pré-menstruelle. Et ça recommence. Tu vivras en moyenne 500 cycles dans ta vie (oui, c’est beaucoup).

Comprendre le fonctionnement de ton cycle menstruel te permet de :

  • Savoir si tu es en bonne santé
  • vivre plus en harmonie avec ton cycle
  • ne pas lutter contre
  • éviter une grossesse
  • ou au contraire, favoriser un grossesse
  • t’en servir comme d’un allié dans ta vie pro et perso ;

Bref, je ne vois que des avantages à l’apprivoiser, pas toi ?

Le premier jour du cycle et les règles

Quand commence le 1er jour du cycle ?

Tu le sais, toi ? Le cycle menstruel commence le premier jour des règles rouges. C’est-à-dire, le premier jour avec du sang d’une couleur vive, qui coule franchement dans la culotte. On ne compte pas les pertes rosées ou le spotting. Ce ne sont pas des règles.

Si tu commences à analyser ton cycle et prendre en note tes observations, tu sais maintenant que le premier jour des règles est ton point de départ. C’est une période où tu peux te sentir plus fatiguée. Tu peux avoir envie de calme, de repli sur toi et d’introspection.

Qu’est-ce que le spotting ?

Je reviens sur le spotting pour apporter quelques précisions. Le mot « spot » en anglais signifie « tâche ». C’est plus ou moins de ça dont il s’agit : des taches de sang, et non des règles.

Le sang du spotting peut être plus foncé que celui des règles, voire un peu marron. Il peut apparaître à n’importe quel moment du cycle. Il est généralement bénin. En revanche, s’il revient régulièrement et/ou si ça t’inquiète, n’hésite pas à consulter un.e gynécologue ou un.e sage-femme.

Quelle est la durée moyenne des règles ?

La plupart du temps, les règles durent entre 1 jour et 1 semaine. Cela varie beaucoup d’une personne à l’autre, mais aussi d’un cycle à l’autre. Il n’y a pas de durée « normale » des règles.

En revanche, si tes règles durent beaucoup plus longtemps que cela, je t’invite là aussi à consulter quelqu’un qui saura t’écouter et te prendre en charge si nécessaire.

À ce stade, tu peux en déduire que si tu as tes règles, tu te trouves au tout début de ton cycle menstruel. Pour creuser un peu, je t’invite à lire mon article : Tout savoir sur les règles sans tabou.

Repérer les signes du cycle : la phase pré-ovulatoire

En pleine prise d’élan

Après les règles, vient la deuxième phase du cycle : la période pré-ovulatoire. Celle dans laquelle tu es en prise d’élan.

Si je reprends la métaphore du surf : c’est le moment où tu prends un maximum de vitesse (avant de pouvoir surfer la vague ensuite, ça sera l’ovulation). Tu donnes tout ce que tu as. Tu peux sentir ton énergie remonter après la baisse que tu as peut-être ressentie au moment des règles.

C’est également une période durant laquelle tu peux avoir particulièrement envie de te mettre en valeur. Ta peau retrouve son équilibre, tes cheveux aussi. Tu peux ressentir l’envie de faire des soins, des masques, te maquiller, prendre soin de toi. Ça peut être un autre indice pour savoir où tu te trouves dans ton cycle.

Combien de temps dure la phase pré-ovulatoire ?

Quand on se demande comment calculer son cycle, c’est vrai que nous avons tendance à nous focaliser sur les règles. Or, si je te parle de la phase pré-ovulatoire, c’est qu’elle a également son importance. En effet, c’est la phase qui varie le plus dans la durée.

Dans le cas d’un cycle irrégulier, c’est en réalité la période entre les règles et l’ovulation qui varie. Elle s’allonge, ou se raccourcit à chaque cycle.

La durée entre l’ovulation et les règles suivantes ne varie (presque) pas. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est tout à fait possible de prédire la date de ses règles même avec un cycle irrégulier.

Calculer son cycle menstruel : connaître sa date d’ovulation

Repérer les signes d’ovulation

J’ai rédigé un article complet « Comment savoir quand j’ovule ? Les signes qui ne trompent pas » que je t’invite à lire si tu souhaites aller plus dans le détail.

Au fil des mois et des cycles, tu vas apprendre à repérer et à interpréter les signes que ton corps t’envoie. En ce qui concerne l’ovulation (3ème phase du cycle), 3 facteurs sont intéressants à observer :

  • ton état d’esprit ;
  • l’aspect de ta glaire cervicale (aka, les pertes blanches, ou presque) ;
  • ta température.

L’état d’esprit : en phase ovulatoire, nous avons tendance à être plus communicantes. Nous rayonnons. Nous sommes debout sur la planche, à surfer la vague. C’est une période dans laquelle nous cherchons le contact et le lien avec les autres. Elle peut aussi être teintée d’une irritabilité due au pic de testostérone. C’est très variable d’une personne à l’autre. Je t’encourage à t’observer sur quelques cycle.

La glaire cervicale : toujours aussi charmant, ce nom. C’est aussi ce qu’on peut appeler les pertes blanches. Même si, en réalité, les pertes blanches sont un mélange de glaire cervicale et de sécrétions vaginales. La glaire, elle, est sécrétée au niveau du col de l’utérus. Elle est très reconnaissable au moment de l’ovulation grâce à son aspect élastique et translucide, type blanc d’oeuf cru (toujours très poétique).

La température au réveil : c’est un très bon moyen pour vérifier que l’ovulation a eu lieu. Cela pourra t’aider à te situer dans ton cycle. En effet, tu peux remarquer une petite chute de température au moment de l’ovulation. Une fois que la température remonte (plus haut que ce qu’elle était avant l’ovulation), l’ovulation est passée. Il faut tout de même un thermomètre à double décimale pour pouvoir l’observer. C’est relativement subtil.

Ovulation et grossesse

Que ce soit pour favoriser ou, au contraire, éviter une grossesse, sache qu’il n’y a pas qu’au moment du pic ovulatoire que tu peux tomber enceinte. Je m’explique.

Je te parlais de la glaire cervicale juste avant, son rôle est double :

  • favoriser le passage des spermatozoïdes dans l’utérus en période fertile, lorsqu’elle a cette fameuse texture blanc d’oeuf ;
  • ou au contraire, faire barrage en formant comme un bouchon au niveau du col de l’utérus (sa texture sera alors plus grumeleuse et épaisse).

De plus, les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu’à 7 jours dans une glaire cervicale fertile. Cela veut dire que tu peux faire l’amour une semaine avant ton ovulation et tomber enceinte, s’ils sont encore présents dans la glaire cervicale.

Est-ce possible de tomber enceinte s’il y a un rapport sexuel pendant les règles ?

Oui, tu peux tomber enceinte si tu as un rapport sexuel pendant tes règles. Je te disais tout à l’heure que c’est la phase pré-ovulatoire qui varie énormément dans les cycles menstruels irréguliers.

Par exemple : si tu as des règles qui durent 5 jours et que tu ovules au 10ème jour de ton cycle, les 2 derniers jours de tes règles tu es potentiellement fertile.  Puisque les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu’à 7 jours dans une glaire fertile, un rapport pendant tes règles pourrait aboutir à une grossesse.

De plus, il est possible que tu aies des saignements et que ce ne soit pas des « vraies règles ». On appelle cela des saignements intercalaires.

Ca ressemble à des règles mais en réalité tu n’as pas ovulé dans la période qui précédait. Dans ce cas, tu peux ovuler à tout moment, même les premiers jours de ces saignements et tomber enceinte.

Il est donc important de se protéger même pendant les règles d’une grossesse non désirée.

Bien sûr, ce n’est peut-être pas ton cas. Si tu ne veux pas tomber enceinte, mon but ici n’est pas de te faire peur. En revanche, il me semble important de le dire. C’est un risque qui existe et qu’il faut connaître.

Dernier jour du cycle et durée du cycle menstruel

La période pré-menstruelle

La dernière phase du cycle menstruel est la phase pré-menstruelle. Elle fait la jonction entre l’ovulation et les règles.

Peut-être que tu as déjà repéré que certains jours, pendant cette phase, tu peux te sentir irritable, triste ou en colère. Tu peux ressentir des gênes, voire des douleurs. Ce sont les symptômes du SPM. Ces symptômes ne sont pas obligatoires et sont le signal d’un déséquilibre hormonal.

Comme pour les autres phases, je t’invite à l’observer sur plusieurs cycles, afin que tu saches combien de temps elle dure chez toi. En moyenne, elle varie entre 10 et 16 jours selon les personnes. Elle est assez stable, même si elle commence à évoluer quelques mois/années avant la ménopause.

Le dernier jour du cycle

Le dernier jour du cycle arrive donc la veille du premier jour des règles (premier jour du cycle suivant). Et là, je t’arrête tout de suite si tu crois que c’est J28, puisque non, le cycle ne doit pas forcément durer 28 jours.

Seulement 13% des personnes menstruées ont un cycle de 28 jours. C’est donc loin d’être la majorité.

Un cycle menstruel en bonne santé se situe entre 21 et 35 jours. Il varie d’une personne à l’autre, mais aussi d’un cycle à l’autre. Il n’y a rien d’anormal dans le fait d’avoir un cycle irrégulier, tant qu’il reste dans cette fourchette.

Comment savoir où j’en suis dans mon cycle ? En bref

J’espère que cet article t’aidera à calculer ton cycle menstruel et à savoir où tu en es dans le tien, selon tes observations.

Si tu remarques que ton cycle sort des clous ou qu’il fait des siennes de temps à autre, il n’y a pas forcément de quoi s’inquiéter. Cela vaut le coup de regarder ce qu’il s’est passé dans les 3 mois précédents : les ovocytes mettent 3 cycles à mûrir.

As-tu subi du stress ? Un choc émotionnel ? Autre chose ?

Le stress, les situations particulières comme le confinement, etc. peuvent avoir des répercussions sur le cycle et créer un déséquilibre.

De manière générale, je t’encourage à mettre par écrit toutes tes observations à propos de ton cycle. C’est ce qui t’aidera à mieux le comprendre au fil du temps. Tu pourras déjà remarquer des signes qui reviennent après 3 ou 4 cycles d’observation.

Plus tu prendras l’habitude de t’observer et t’écouter, plus tu connaîtras ton corps et tu sauras calculer ton cycle menstruel.

À lire aussi : 4 outils pour suivre mon cycle menstruel

1 réflexion au sujet de « Comment Savoir où j’en suis dans mon Cycle ? »

Laisser un commentaire